blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Lire, apprendre et partager

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

« Le savoir est au sommet de la montagne. Grimpons ! »



Mouhamed DIOP

« Le savoir est au sommet de la montagne. Grimpons ! » Mouhamed DIOP

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

Lire, apprendre et partager

Bob, le chanteur de toutes les générations

Le 17/05/2017

 
« Le plus beau patrimoine est un nom révéré. »
Victor Hugo, Odes et Ballades, 1828.


Des siècles ont passé emportant des phares de l’humanité. Dans le cas du vingtième, « un nom révéré » nous vient à l’esprit. C’est celui de Robert Nesta Marley, dit Bob, l’homme qui a précocement marqué son siècle avec un patrimoine inépuisable. Dans ses textes, toutes les situations sociales sont remises en question. Toutes les membrures du corps politique tordues, refondues ou reforgées, dans la fournaise de la démagogie, sur l’enclume sonore des promesses à ne pas tenir, sont passées au crible (phrase inspirée de Victor Hugo dans Les Feuilles d’automne, 1831). Toutes les tares de la société sont redressées dans les textes de Bob insufflant ainsi une force révolutionnaire et créatrice de valeurs perdues. 

L’art trouve toute son utilité dans la poésie musicale de Marley. Tout ce que les grands écrivains ont rejeté pour limiter l’art à l’esthétique a été transformé en une arme salvatrice et rassurante par l’enfant des ghettos de la Jamaïque pour élever l’art au piédestal qu’il mérite. Bob, l’infatigable chanteur, est à la fois l’écho sonore, le lyrisme amoureux, le guitariste engagé, le moralisateur, le trait d’union du monde…

Ses dreadlocks (littéralement, « boucles de cheveu qui font peur ») symbolisaient l’effrayant pouvoir des authentiques Rasta, ancêtres d’Hailé Sélassié, descendants directs de la reine de Saba et du roi Salomon. Couronné sous le nom Sélassié Ier,  le dernier empereur d’Ethiopie, ras Tafari Makonnen, était considéré comme le Messie noir par Marley et les Rastafaris. Il a inspiré au chanteur le célèbre morceau « War (1976), » d’un discours prononcé le 6 octobre 1963 à New York à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies.

Dans « Rastaman Chant (1973), » Bob Marley prédit la fin des dictatures dans le monde et affirme qu’à sa mort il aura une place privilégiée à Sion, la colline sacrée de Dieu qui symbolise le paradis, en ces paroles : « Je dis que je rentrerai chez moi à Sion, par un beau matin, quand j’aurai accompli ma mission. » Le 11 mai 1981 à Miami (Floride, Etats-Unis), Bob fit ses derniers adieux à l’âge de 36 ans. Incroyable ! Comment un homme aussi jeune peut-il accomplir une mission aussi lourde. Aujourd’hui, une discographie de centaines de morceaux aussi riches et agréables à écouter constitue l’héritage qu’il a légué à toutes les générations.

 
Mouhamed DIOP,
Professeur d’anglais

 

"Redemption Song" de Bob Marley traduit en français

Le 02/03/2017

 
« Chant de rédemption »

S’inspirant de la Sainte Bible, Bob nous livre son lyrisme rédempteur. Nul ne peut vivre sans commettre de péché. Si tel est notre lot de malheur, n’est-il pas temps de s’agenouiller et prier pour que le Seigneur nous pardonne. Il n’est jamais trop tard pour expier nos fautes tant qu’il nous reste un tant soit peu d’air dans les poumons (Ndt).
 
Les vieux pirates m'ont enlevé
Ils m'ont vendu aux négriers
Quelques minutes plus tard ils m'ont arraché
Du gouffre sans fond
Mais grâce à l'Omnipotent
J'étais vaillant
Nous sommes les fiers héritiers
De cette génération

Ne veux-tu pas te joindre à nous
Pour chanter ces chants de rédemption ?
Car je ne connais que
Des chants de rédemption
Des chants de rédemption

Libérez-vous de vos mentalités d'esclaves
Nous sommes les seuls capables de nous libérer de nos mentalités
N'ayez pas peur de l'énergie atomique
Car nul ne peut arrêter le temps
Pour combien de temps continueront-ils à tuer nos prophètes
Au moment où nous regardons sans rien faire ?
Certains disent que ce n'est qu'une partie de l'histoire
Nous devons compléter le reste

Ne veux-tu pas te joindre à nous
Pour chanter ces chants de rédemption ?
Car je ne connais que
Des chants de rédemption
Des chants de rédemption
Des chants de rédemption

Libérez-vous de vos mentalités d'esclaves
Nous sommes les seuls capables de nous libérer de nos mentalités
N'ayez pas peur de l'énergie atomique
Car nul ne peut arrêter le temps
Pour combien de temps continuerons-t-ils à tuer nos prophètes
Au moment où nous regardons sans rien faire ?
Certains disent que ce n'est qu'une partie de l'histoire
Nous devons compléter le reste

Ne veux-tu pas te joindre à nous
Pour chanter ces chants de rédemption ?
Car je ne connais que
Des chants de rédemption
Je ne connais que
Des chants de rédemption
Ces chants de rédemption
Ces chants de rédemption...
 
Leçon de vie : « Entre la damnation et la rédemption, il faut choisir (Ndt). »
 
Bob Marley, “Redemption Song,” Traduit de l’anglais jamaïcain par Mouhamed DIOP

 

 

"One Love One Heart'" de Bob Marley traduit en français

Le 18/02/2017

 
« Unissons nos amours ! Unissons nos cœurs ! »
 
L’humanité toute entière est une famille. Malgré nos différentes cultures, une seule langue nous unit, celle du cœur. Dans un monde fragile en proie à la violence, à l’arme nucléaire, à la haine et à l’intolérance, il est urgent de s’unir, s’entraider et s’aimer. Si nos cœurs sont pleins d’amour, nous vivrons dans la quiétude et le bonheur (Ndt).
 
Unissons nos amours !
Unissons nos cœurs !
Soyons unis et vivons heureux !
Écoutez les enfants crier
(Unissons nos amours !)
Écoutez les enfants crier
(Unissons nos cœurs !)
Ils disent : « Rendons grâce à Dieu et vivons heureux »
Ils disent : « Soyons unis et vivons heureux » 
Wo wo-wo wo-wo !

Le chien aboie la caravane passe.
(Unissons nos amours !)
Une seule question me préoccupe :
(Unissons nos cœurs !)
« Y a-t-il une place pour le pécheur sans espoir
Lui qui a fait du tort à tout le monde
Pour préserver ses propres croyances ? »

Unissons nos amours !
Je n'ai rien entendu !
Unissons nos cœurs !
Je n'ai rien entendu !
Soyons unis et vivons heureux
Comme au commencement
(Unissons nos amours !)
Qu'il en soit ainsi pour la fin
(Unissons nos cœurs !)
C'en bien !
Rendons grâce à Dieu et je vivrai heureux
Soyons unis et vivons heureux !
Laissez-moi ajouter ceci !

Soyons unis pour combattre le mal sur Armageddon
(Unissons nos amours !)
Le bien viendra quand l'homme vaincra
(Unissons nos cœurs !)
Ayez pitié de ceux dont les chances s'amenuisent
Personne ne peut se cacher de son Créateur.

Ils disent : Unissons nos amours !
Je n'ai rien entendu !
(Unissons nos cœurs !)
Je n'ai rien entendu !
Soyons unis et vivons heureux !
J'implore l'humanité entière !
(Unissons nos amours !)
Oh, Seigneur !
(Unissons nos cœurs !)
Wo-ooh!

Rendons grâce à Dieu et je vivrai heureux 
Soyons unis et vivons heureux !
Rendons grâce à Dieu et je vivrai heureux 
Soyons unis et vivons heureux !

Leçon de vie : « L’union fait la force. »

Bob Marley, “One Love People Get Ready,” Traduit de l’anglais jamaïcain par Mouhamed DIOP.

 

"Concrete Jungle'" de Bob Marley traduit en français

Le 11/02/2017

 
« Vie de calvaire »
 
Imaginez qu’un jour vous vous réveillez dans un monde hostile. Vous êtes incompris et vous devenez un parfait étranger dans une vie à laquelle vous vous étiez familiarisé. Vous vous sentez dans la peau d’un soldat de première classe qui fête son premier baptême de feu loin de son peloton. Vous devenez tout à coup :
« Semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher
(in ‘L’albatros’ de Charles Beaudelaire). »
(Ndt).

Aujourd'hui, ma journée ne sera pas ensoleillée
La lune n'apparaîtra pas dans son auréole illuminée
O !
Que ma vie est assombrie
Et la lumière de mes jours si pâlie

Où es-tu Amour ?
Qu'on me le dise !
Car,
Amour doit bien être quelque part
De cette misère
Je suis repu
C'est dû
A cette vie de calvaire !

Une vie de calvaire
Mon ami, comment faire ?
O !
Aux pieds je n'ai pas de fers
Mais je ne sais que faire
Si ce n'est souffrir en captivité
O !
 
Le bonheur m'est inconnu
La douceur des caresses
Je ne l'ai jamais sue
Pourtant, tel un clown je ris
 
Qu'on me dise
Comment faire
Pour échapper à cette vie de calvaire

O ! Comment faire ?
Avec cette vie de calvaire
O Toi ! Vie de calvaire !
Que t'ai-je fais ?


O ! car,
Amour doit bien être quelque part
De cette misère
Je suis repu
C'est dû
A cette vie de calvaire !
 
Des heurts !
Des pleurs !
Eh !

Vie de calvaire !
On l'a voulue !
On l'a eue !


Dans cette vie de calvaire !
Eh !
Cette vie de calvaire !
Pour s'en sortir comment faire ?

 
Leçon de vie : One man’s meat is another man’s poison : le bonheur des uns fait le malheur des autres
 
Bob Marley, “Concrete Jungle,” Traduit de l’anglais jamaïcain par Mouhamed DIOP.

 

"Burnin' and Lootin'" de Bob Marley traduit en français

Le 04/02/2017

 
« Un réveil brutal »
 
Les dérives d’un pouvoir régalien ont inspiré de nombreux soldats de la vérité. Ce morceau est unique de par la voix étouffée d’émotion du chanteur. On reconnaît à peine Bob plein de charisme et d’entrain sur scène. Cette mélodie est dédiée à l’indépendance sur tous les plans. Lorsque le peuple est poussé à bout, il finit par se révolter (Ndt).
 
Un couvre-feu matinal !
Un réveil brutal !
Oh, mon Dieu !
Aussi, ai-je perdu ma liberté !

Je n'arrivais pas à reconnaître les visages de mes bourreaux.
En uniforme, ils se comportaient tous en brutaux.
Eh !

Combien de supplices nous reste-t-il encore à endurer ?
Eh !

On dirait que nous n'avons plus rien.
Nous avons perdu tous nos biens.

C'est pour cette raison que nous allons
Brûler et piller ce soir.
Je dis bien brûler et piller ce soir.
Brûler et piller ce soir.
Brûler et piller ce soir.
Brûler et piller ce soir.

Oh ! Qu'on les arrête !

Au lieu de me donner du poisson, apprends-moi à pécher.

Leur musique ne vaut rien.
Celle du ghetto vous fera du bien.
Eh !

Nous allons gémir et pleurer de toutes nos âmes,
Ce soir.
Qui peut sécher nos larmes ?

Ce soir, nous allons gémir et pleurer.
Nos souffrances durent depuis de nombreuses années.

Nous allons gémir et pleurer ce soir.
Viendras-tu ?
Nous allons gémir et pleurer ce soir.
Mais où ?

Au lieu de me donner du poisson, apprends-moi à pécher.

Leur musique ne vaut rien.
Celle du ghetto vous fera du bien.

Nous allons brûler et piller ce soir
(Pour notre survie)
Brûler et piller ce soir
(Sauvez la vie de vos enfants)
Brûler et piller ce soir
(Semez la pagaille !)
Brûler et piller ce soir
(Seigneur ! Seigneur !)

Nous allons Brûler et piller ce soir
Brûler et piller ce soir
Brûler et semer la pagaille ce soir
 
Leçons de vie :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus ; après la philosophie, il faut l’action. » (Victor Hugo, Les Misérables)
Give me the food and let me grow: Au lieu de me donner du poisson, apprends-moi à pécher (Bob Marley)
 
Ndt: La traduction du proverbe est adaptée à une leçon de morale de Confucius, grand philosophe chinois.
 
Bob Marley, “Burnin’ and lootin’,” traduit de l’anglais jamaïcain par Mouhamed DIOP
 
 

 

Minibluff the card game

Hotels