webleads-tracker

blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Lire et apprendre

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

"On aime à deviner les autres ; mais l'on n'aime pas à être deviné."

Duc de La Rochefoucauld
Maximes

"On aime à deviner les autres ; mais l'on n'aime pas à être deviné." Duc de La Rochefoucauld Maximes

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

Lire et apprendre

Sénégal : le président Sall veut un référendum en 2016 sur la réduction de son mandat

Le 09/04/2016

Le cachet A VOTE
Le cachet A VOTE 
Le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall a annoncé mardi qu'il comptait soumettre en 2016 à référendum la question de la réduction de son mandat de sept à cinq ans, pour organiser l'élection présidentielle en 2017 au lieu de 2019.
"J'ai été élu pour sept ans" en mars 2012, mais "l'année prochaine, je vais proposer l'organisation d'un référendum pour la réduction de mon mandat", a affirmé M. Sall lors d'une rencontre à Dakar avec l'Association de la presse étrangère au Sénégal (APES), la première depuis son investiture en avril 2012. 
Ce référendum va permettre "une révision de la Constitution, d'abord sur le mandat et ensuite sur quelques autres aspects pour consolider notre démocratie", a-t-il indiqué, estimant que "cela devrait pouvoir être fait en 2016, probablement au mois de mai". 
Durant sa campagne électorale puis une fois au pouvoir, M. Sall a promis de réduire le mandat présidentiel de sept à cinq ans, mais il a expliqué mardi que cette modification, concernant un mandat déjà entamé, devrait passer par la voie référendaire, après avis du Conseil constitutionnel. 
"Si c'est validé, c'est en février 2017 que se fera l'élection présidentielle, au lieu de 2019", a-t-il dit. 
A la question de savoir s'il briguerait un nouveau mandat, il a répondu: "C'est trop tôt pour parler de ma candidature". 
Mais peu auparavant, il avait assuré ne pas craindre une éventuelle candidature de Karim Wade, ancien ministre et fils de l'ex-président (2000-2012) Abdoulaye Wade, actuellement détenu et jugé pour "enrichissement illicite et corruption" par une cour spéciale. 
"S'il y a un candidat plus fort que moi que les Sénégalais vont désigner, on en prendra acte", a dit Macky Sall, ajoutant: "Le pouvoir, ce n'est pas une fin en soi".
Le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), dirigé par Abdoulaye Wade, doit désigner le 20 mars son candidat à la prochaine présidentielle.
Le nom de Karim Wade est cité parmi les candidats à la candidature du PDS, et selon des analystes, il pourrait être choisi à trois jours du verdict de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI). 
Durant son procès, le parquet a requis contre lui sept ans de prison, une amende de 250 milliards de FCFA (plus de 380 millions d'euros), une confiscation de ses biens et une privation de ses droits civiques. 
AFP
Source : http://www.dakaractu.com/Senegal-le-president-Sall-veut-un-referendum-en-2016-sur-la-reduction-de-son-mandat_a86361.html

Traduit en anglais

Senegal : A Referendum on President Sall's Term to Be Held in 2016


On Tuesday, Senegalese head of State Macky Sall announced that he intended to submit to referendum a bill on his term reduction from seven to five years in 2016 to organize the presidential elections in 2017 instead of 2019. 
“I was elected for seven years” in March 2012, but “next year, I will propose to organize a referendum for the reduction of my term,” Mr Sall sustained during a meeting in Dakar with the Association of Foreign Press in Senegal (AFPS), the first one since his nomination in April 2012. 
The referendum will offer to “revise the Constitution, on the term at first and then on some other aspects to consolidate our democracy,” he said, judging “that might be done in 2016, in May probably.”  
In his electoral campaign then on one occasion in power, Mr Sall promised to reduce his presidential term from seven to five years, but on Tuesday he explained that this modification, about an unfinished term, should be proposed as a bill to referendum, after consulting the Constitutional Council. 
“If approved, the presidential election will be held in February 2017 instead of 2019,” he said. 
When asked if he would seek a second term, he answered: “It's too soon to talk about my candidacy.” 
But shortly before, he assured not to fear a possible candidacy of Karim Wade, former Minister and ex-President's son, Abdoulaye Wade (2000-2012), presently imprisoned and judged by a special court for “illicit enrichment and corruption.” 
“If Senegalese people will elect a candidate stronger than me, we'll take note of it,” Macky Sall said adding: “Power is not an end by itself.”
The Senegalese Democratic Party (SDP, opposition party), led by Abdoulaye Wade, must elect its candidate for the next presidential elections on March 20.
Karim Wade's name is cited among the candidates to SDP's candidacy, and according to some pundits, he may be chosen three days before the Court of Illicit Enrichment Repression's verdict.  
On trial, the public prosecutor sentenced him seven years of imprisonment, fined him 250 billions FCFA (more than 380 millions Euros), confiscated all his possessions and deprived him of his constitutional rights. 
Translated from French by Mouhamed DIOP

 

 

Abraham Lincoln’s letter to his son’s head master

Le 12/06/2015

Abe
Abe 
Respected teacher,
My son will have to learn I know that all men are not just, all men are not true. But teach him also that for every scoundrel there is a hero; that for every selfish politician, there is a dedicated leader. Teach him that for every enemy there is a friend. It will take time, I know; but teach him, if you can, that a dollar earned is far more valuable than five found.
Teach him to learn to lose and also to enjoy winning. Steer him away from envy, if you can. Teach him the secret of quite laughter. Let him learn early that the bullies are the easiest to tick. Teach him, if you can, the wonder of books. But also give him quiet time to ponder over the eternal mystery of birds in the sky, bees in the sun, and flowers on a green hillside.
            In school teach him it is far more honourable to fail than to cheat. Teach him to have faith in his own ideas, even if every one tells him they are wrong. Teach him to be gentle with gentle people and tough with the tough.
Try to give my son the strength not to follow the crowd when every one is getting on the bandwagon. Teach him to listen to all men but teach him also to filter all he hears on a screen of truth and take only the good that comes through. Teach him, if you can, how to laugh when he is sad. Teach him there is no shame in tears. Teach him to scoff at cynics and to beware of too much sweetness. Teach him to sell his brawn and brain to the highest bidders; but never to put a price tag on his heart and soul.
Teach him to close his ears to a howling mob… and to stand and fight if he thinks he’s right. Treat him gently; but do not cuddle him because only the test of fire makes fine steel. Let him have the courage to be impatient, let him have the patience to be brave. Teach him always to have sublime faith in himself because then he will always have sublime faith in mankind. This is a big order; but see what you can do. He is such a fine little fellow, my son.
Abraham Lincoln.

Traduit en Français

La lettre d’Abraham Lincoln à l’instructeur de son fils
Honorable enseignant,
Mon fils devra apprendre, je le sais, que tous les hommes ne sont pas loyaux et que tous les hommes ne sont pas sincères. Mais enseignez-lui aussi qu’à côté de chaque crapule, il y a un héro. Qu’à côté de chaque politicien égoïste, il y a un leader dévoué. Enseignez-lui qu’à côté de chaque ennemi, il y a un ami. Cela prendra du temps, je le sais. Mais, enseignez-lui si possible que gagner un seul dollar a beaucoup plus de valeur que d’en trouver cinq.
Enseignez-lui à supporter la perte et aussi à jouir de la victoire. Chassez l’envie de son cœur si possible. Enseignez-lui le secret de rire sans éclats. Permettez-lui d’apprendre de bonne heure que les brutes sont plus faciles à dompter. Enseignez-lui, si possible, le miracle des livres. Mais accordez-lui aussi la tranquillité de réfléchir sur le mystère éternel des oiseaux dans le ciel, des abeilles sous le soleil et des fleurs à flanc de coteau vert.
A l’école, enseignez-lui qu’il est beaucoup plus honorable d’échouer que de tricher. Enseignez-lui d’avoir foi en ses propres idées même si tout le monde lui disent qu’elles ne sont pas bonnes. Enseignez-lui d’être doux avec les doux et dur avec les durs.
Essayez de donner à mon fils la force de se démarquer des autres lorsque tout le monde suit le mouvement.  Enseignez-lui à écouter tous les hommes. Mais enseignez-lui aussi à filtrer tout ce qu’il voit sur un écran de vérité et à ne prendre que le bon côté qu’il montre. Enseignez-lui si possible comment tromper la tristesse. Enseignez-lui qu’il n’est pas honteux de pleurer. Enseignez-lui à ridiculiser les cyniques et à se méfier de la douceur extrême. Enseignez-lui à vendre sa force et son intelligence au plus offrant, mais à ne jamais vendre son cœur et son âme. 
Enseignez-lui à faire la sourde oreille sous les huées d’une foule… et à se battre s’il pense qu’il a raison. Traitez-le gentiment, mais ne le choyez pas, car c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Permettez-lui d’avoir le courage d’être impatient. Permettez-lui d’avoir la patience d’être brave. Enseignez-lui toujours à avoir foi sublime en lui-même, car c’est là qu’il aura foi sublime en l’humanité. C’est une tâche bien grande, mais voyez ce que vous pouvez faire. C’est un brave petit gars, mon fils.
Abraham Lincoln
Traduit de l’anglais par Mouhamed DIOP 
 
 

 

Useful Websites to Learn English

Le 26/11/2014

www.englishclub.com
www.maxcours.com
www.anglaisfacile.com
www.learnersdictionary.com
www.crossword-puzzles.com
www.autoenglish.org

 

 

Aline Sitoe Diatta,

Le 15/09/2014

Chez les Diolas 













Translated into English

 

Les possédées du tam-tam

Le 07/09/2014

Ecouter  

Chaise du démon 








Translated into English

Possessed by the Tomtom